Qu’en est-il du voyage que j’ai réservé pour l’été ou pour la rentrée ?

Tant que votre voyage n’est pas officiellement annulé par votre agence ou organisateur de voyage, vous vous exposez à des frais d’annulation si vous décidez d’annuler vous-même votre voyage. En effet, en l’absence de décisions prises par les autorités belges ou les autorités du pays de destination, votre agence ou votre organisateur de voyage aura le droit d’appliquer les conditions générales et, le cas échéant, de vous réclamer des frais d’annulation ou de refuser le remboursement de votre acompte.

Vous êtes invité à payer le solde de votre voyage ? Ici aussi, le raisonnement est le même : tant que votre voyage n’est pas officiellement annulé, votre contrat de voyage continue de courir et les obligations notamment de paiement qui en découlent continuent de s’imposer à vous :

  • Vous refusez de payer le solde alors que votre voyage n’est pas annulé ? Vous risquez de voir le contrat résilié à vos torts et l’agence ou l’organisateur de voyage pourra appliquer les frais d’annulation prévus dans votre contrat.
  • Vous avez payé et votre voyage est finalement annulé ? Vous aurez droit au remboursement de tous les montants que vous avez versés. Compte tenu de l’ampleur de la pandémie du Covid-19, vous recevrez probablement un avoir d’une validité de minimum 1 an (18 mois pour la France) dont vous pourrez demander le remboursement après 1 an (ou 18 mois pour la France) si vous ne l’avez pas utilisé. Cliquez ici pour en savoir plus sur les recommandations de la Commission européenne concernant la politique des vouchers.

Essayez dans tous les cas de négocier avec votre agence ou organisateur de voyages. Si vous avez convenu par téléphone que le solde pouvait être payé plus tard, demandez que cela vous soit confirmé par écrit ou, le cas échéant, envoyez vous-même un e-mail reprenant l’accord conclu oralement.

Vous avez une autre question au sujet de vos droits en cette période de coronavirus ? Vérifiez-le dans nos réponses aux questions fréquentes des consommateurs. Qui sait, votre problème y est peut-être déjà évoqué et vous y trouverez immédiatement votre réponse !

Ce n’est pas le cas ? Contactez notre service juridique au 02 542 33 46 ou par ce formulaire. Nos services sont gratuits.