Tickets de concert

Un tournoi de tennis important ? Un concert de votre groupe préféré ? Un festival dont vous êtes à l’affût depuis des mois ? Autant d’événements que vous ne manqueriez pour rien au monde.

Dommage… Le spectacle est malheureusement déjà sold-out. Votre premier réflexe ? Un coup d’œil sur Internet pour peut-être trouver des tickets… Mais une fois encore, la fraude et les arnaques ne sont jamais loin. Des sociétés se précipitent pour acheter un maximum de tickets et les revendre ensuite sur internet à un prix plus élevé, voire exorbitant. Soyez prudent ! Les risques sont nombreux :

  • Vous recevrez un ticket d’une catégorie inférieure à celle que vous avez choisie.
  • Le ticket envoyé sera au nom d’une autre personne et l’accès pourrait vous être refusé.
  • Vous ne recevrez jamais le ticket que vous aurez pourtant payé (cher).

Un seul conseil : Privilégiez les vendeurs agréés par l’organisateur de l'évènement !

Que dit la législation européenne ?

S’il n’existe pas de réglementation européenne encadrant spécifiquement la revente de tickets, la législation de l’UE sur les pratiques de commerciales déloyales interdit aux commerçants de revendre des billets pour des manifestations culturelles et sportives (concert, match de foot, …) qu’ils auraient acquis en utilisant des “bots” ou tout autre logiciel leur permettant d’acheter une quantité de billets qui dépasse les limites techniques imposées par le vendeur principal.

Cette interdiction vise à garantir l’accessibilité des billets au plus grand nombre et donc à éviter que ces derniers tombent dans les mains d’un nombre limité d’acteurs, qui les acquièrent dans le seul but de les revendre à un prix supérieur.

Pour le surplus, les règles en matière de revente de billets varient d’un pays à l’autre.

Que dit la loi belge ?

La revente organisée de tickets est interdite en Belgique. Seuls les vendeurs agréés par l’organisateur de l’évènement peuvent vendre des tickets. Le prix affiché sur leurs dépliants ou autre support publicitaire doit correspondre à celui sur le ticket. Seul ce prix peut vous être réclamé.

Pas de panique si vous avez un empêchement de dernière minute et que vous souhaitez quand même revendre votre place. La loi belge vous permet de revendre votre ticket à condition que vous le fassiez de manière occasionnelle et que vous n’en tiriez pas un avantage financier.

Quid des sites de vente étrangers ?

De nombreux sites étrangers proposent des tickets pour des évènements en Belgique. Ces sites ne sont pas forcément soumis aux mêmes règles que les sites belges. Ils dépendent généralement de la loi du pays où ils sont établis.

Aux Pays-Bas, la revente de tickets n’est pas interdite, ce qui peut comporter des risques. Assurez-vous d’avoir affaire à un vendeur néerlandais officiel en consultant le site www.weetwaarjekoopt.nl.

 En France, la revente est interdite. Seul l’organisateur de l’évènement ou les vendeurs agréés par ce dernier peuvent vendre un ticket de concert. Si vous avez un doute, vérifiez le prix officiel d’un ticket sur www.levraibillet.fr.

 Un aperçu des règles applicables dans les autres pays de l’UE est disponible ici.

Quelques conseils

  • Vérifiez d’abord quel est l’organisateur officiel de l’évènement (via le site web de l’artiste, de la salle,…).
  • Consultez son site web pour connaître les modalités d’achat des tickets.
  • Vérifiez la fiabilité d’un vendeur sur le site www.ilovemyticket.com. Vous y trouverez une liste noire des vendeurs non agréés. Attention ! Cette liste n’est pas exhaustive. Soyez donc vigilant.
  • Soyez critique lorsque vous faites une recherche sur Internet: les premiers liens ne renvoient pas forcément vers les vendeurs officiels.
  • Contactez rapidement votre vendeur en cas de problème. Dans certains cas, vous pouvez récupérer votre argent sur www.macarte.be si vous avez payé votre ticket avec une carte de crédit.