Zone à basses émissions en France

Certaines agglomérations françaises (Paris, Grenoble, Lyon, Lille et Strasbourg) ont défini de telles zones à basses émissions. Pour pouvoir rouler dans ces zones, vous devez vous procurer une vignette appelée Crit’Air, certificat qualité de l’air ou encore éco-vignette. Le CEC Belgique vous explique :

En quoi consiste la vignette Crit’Air ?

La vignette Crit’Air est un autocollant rond et numéroté qui définit la classe environnementale de votre véhicule et que vous devez dans certains cas coller sur votre voiture pour pouvoir circuler.

Il existe 6 classes de certificats qui dépendent du type de véhicule, de la norme européenne d’émissions polluantes qu’il respecte (dite « Norme Euro ») ou de la date d’immatriculation. 

Un tableau récapitulatif des différentes catégories d’éco-vignettes ainsi qu’un simulateur vous permettant de connaître la classe environnementale à laquelle appartient votre véhicule sont disponibles sur le site du Ministère français de la Transition écologique et solidaire

Attention : certains véhicules considérés comme trop polluants n’entrent dans aucune des catégories de certificat qualité de l’air. C’est notamment le cas des véhicules privés immatriculés avant le 1er janvier 1997. Vous ne pourrez donc pas obtenir de vignette Crit’Air pour ces véhicules et serez nécessairement affecté par les restrictions de circulation prévues dans les zones de basses émissions.

Quels véhicules sont concernés ?

Le certificat qualité de l’air concerne tous les véhicules routiers : voitures privées, poids lourds, bus, autocars, deux roues, véhicules utilitaires, … quel que soit le pays d’immatriculation.

Votre véhicule est immatriculé en Belgique ? Vous n’échapperez pas pour autant au régime de l’éco-vignette et devez impérativement vérifier si vous roulerez dans des zones de basses émissions concernées par ces restrictions de circulation. 

Dans quels cas êtes-vous obligé de vous procurer l’éco-vignette ?

L’éco-vignette est obligatoire pour circuler dans les zones de basses émissions que certaines agglomérations françaises ont instaurées. C’est le cas des villes de Paris, Grenoble, Lille et Strasbourg.

Toutes ces villes ont défini sur leur territoire une « zone de circulation restreinte » (ZCR). Dans cette zone, seuls les véhicules appartenant aux catégories déterminées par l’autorité compétente et ayant la vignette correspondante, sont autorisés à circuler. L’entrée et la sortie de cette zone est indiquée par un panneau qui mentionne les vignettes autorisées et les jours et horaires d’application de ces restrictions de circulation. 

Les véhicules non éligibles à la vignette Crit’Air sont automatiquement interdits de circuler dans ces ZCR. 

A Paris, la ZCR correspond au territoire situé à l’intérieur du boulevard périphérique, ce dernier n’en faisant pas partie. Pas besoin donc de vignette Crit’Air si vous ne faites que traverser Paris sur le périphérique. 

Bon à savoir : Ces mêmes villes ainsi que celle de Lyon ont également mis en place une « zone de protection de l’air » (ZPA). En cas de pic de pollution atmosphérique persistant ou intense, des restrictions de circulation peuvent être instaurées temporairement afin de réduire la durée ou l’ampleur du pic de pollution. 

Comment obtenir la vignette Crit’Air ?

Vous pouvez commander votre certificat qualité de l’air en faisant la demande sur le site www.certificat-air.gouv.fr. Vous devrez pour ce faire payer une redevance de 4,80 euros frais d’envoi inclus. Comptez 20 jours ouvrables pour recevoir le précieux sésame. Prenez-vous y donc à temps.

Une fois reçue, il vous suffit d’apposer votre éco-vignette à l’avant de votre véhicule de manière à être lisible de l’extérieur par les agents de contrôle. 

Le certificat qualité de l’air reste valable toute la durée de vie du véhicule. 

Vous faites votre demande en dernière minute ? La preuve de paiement servira de preuve. Elle vous permettra de circuler même si vous n’avez pas encore reçu l’éco-vignette. 

Que risquez-vous si vous roulez sans éco-vignette ?

Vous roulez sans vignette Crit’Air dans une zone de circulation restreinte ou, en cas de pic de pollution, dans une zone de protection de l’air ? Vous risquez une amende de 68 euros si vous vous faites contrôler et verbaliser.