Retard ou annulation de train

Votre train arrive avec plus de 60 minutes de retard à destination ou a été annulé ? Vous avez une série de droits. Trouvez ci-dessous la réponse à toutes vos questions :

A quoi avez-vous droit en cas de train retardé ou annulé ?

Vous avez le choix entre :

  • le remboursement complet de votre billet tant pour le trajet déjà effectué (inutilement) que pour le reste du trajet ;
  • la poursuite de votre trajet ou un itinéraire alternatif vers votre destination. Et ce, dans les mêmes conditions de transport, les mêmes temps de trajet et à une date ultérieure si vous le souhaitez.

La compagnie ferroviaire doit également vous offrir gratuitement :

  • des repas et des rafraîchissements en fonction du temps d’attente ;
  • le transport entre le lieu où se trouve le train et la gare si le train est bloqué sur une voie ;
  • un hébergement à l’hôtel, ainsi que le transport entre la gare et l’hôtel. si nécessaire

Attention : La compagnie de chemin de fer doit certifier sur votre billet le retard ou la suppression de votre train. Ceci vous permettra de demander une indemnisation pour un retard de train.

Quelle indemnisation pouvez-vous demander ?

Que votre train soit retardé ou annulé, vous pouvez demander une indemnisation financière de :

  • 25 % du prix du billet si le retard de train atteint 60 à 119 minutes ;
  • 50 % du prix du billet si le retard de train dépasse 120 minutes.

Attention : Vous n’avez droit à aucune compensation si vous avez été informé du retard ou de l’annulation d’un train avant l’achat du billet ou si vous avez opté pour un remboursement de votre billet.

Bon à savoir : Vous êtes titulaire d’une carte ou d’un abonnement de train ? Et vous êtes souvent confronté à des retards ou à des annulations de train pendant sa période de validité ? Vous avez également droit à une indemnisation pour un retard de train. Celle-ci est toutefois fixée dans les conditions de transport de la compagnie ferroviaire.

Qu’en est-il en cas de force majeure ?

Si l’annulation, le retard ou la correspondance manquée sont dus à un cas de force majeure, la société de transport n’est pas obligée de vous offrir un hébergement ou d’en prendre ultérieurement les frais à sa charge. 

Concrètement : vous n’êtes pas remboursé pour votre chambre d’hôtel si le retard de train est dû à :

  • des circonstances extérieures à l’exploitation ferroviaire que le transporteur ne pouvait pas éviter ;
  • le comportement d’un tiers que le transporteur ne pouvait pas éviter ;
  • la faute du voyageur.

Par contre, dans ces situations, vous pouvez malgré tout demander une l’indemnisation de 25 ou 50 % évoquée ci-dessus, conformément à l'arrêt rendu par la Cour de justice de l’Union européenne.