FAQ : Pratiques déloyales

Scrutez nos réponses aux questions des consommateurs. Qui sait, vous y trouverez peut-être directement la réponse à votre problème. Votre question reste sans réponse ? Prenez contact avec notre service juridique (02 542 33 46 ou info@cecbelgique.be). Nos services sont gratuits.

J’ai reçu un courrier émanant d’une loterie qui m’annonce que j’ai gagné une somme très importante. A ma connaissance, je n’ai pas participé à une telle loterie. Dois-je me méfier ?

En effet. Nous avons reçu de nombreuses plaintes concernant de fausses loteries, particulièrement espagnoles (El Gordo, La Primitiva, European Lottery Commission,…).

Ces sociétés sont complètement fictives. Pour recevoir ce soi-disant prix, vous devrez payer une certaine somme en guise de taxes, de frais bancaires, d’envoi, d’assurance,… Ceci est tout simplement de l’arnaque ! Si vous payez une quelconque somme que ce soit, vous ne reverrez plus jamais votre argent et vous ne recevrez jamais le prix promis.

Nous vous conseillons de ne pas donner suite à ce type de courrier. Vous ne pouvez pas gagner à la loterie sans y avoir participé.

J’ai répondu à une annonce sur Internet qui me proposait un produit à un prix très intéressant, et le vendeur me demande de payer via Western Union. Est-ce fiable ?

Western Union est une entreprise active dans le monde entier dans le domaine de l’envoi de l’argent. Cette société vous permet d’envoyer de l’argent comptant et d’effectuer des paiements dans plus de 200 pays.

Attention, cette méthode de paiement n’est pas sécurisée. Le destinataire peut en effet retirer l’argent sur simple présentation d’un code de transfert que l’expéditeur lui a communiqué. Son identité n’est pas toujours contrôlée.

Les arnaqueurs connaissent les méthodes de travail de Western Union et utilisent ce relatif anonymat pour tromper les gens : ils concluent une vente avec un consommateur et lui demandent de payer par Western Union. Ils disparaissent ensuite avec l’argent sans plus laisser de traces. Attention! Western Union ne prévoit aucune protection de l’expéditeur et ne peut être tenue responsable en cas de fraude.

C’est la raison pour laquelle cette société conseille elle-même à ses clients de n’utiliser ses services que pour envoyer de l’argent à des personnes qu’ils connaissent bien (famille, amis). Il vaut donc mieux ne pas utiliser Western Union pour faire des achats en ligne puisqu’en règle générale vous ne connaissez pas personnellement le vendeur.

Je souhaite réserver des places sur Internet pour un match de foot. Comment savoir quels sites sont fiables?

Les faux sites de vente de billets pour des événements sportifs ou autres se multiplient, et il nous est impossible d’en dresser une liste noire car ils disparaissent et réapparaissent sans cesse sous un autre nom.

Soyez extrêmement prudent quand vous achetez des tickets en ligne. Contrôlez si le site en question est mandaté pour vendre ces billets. Cette information est souvent disponible sur le site Internet de l’organisateur de l’évènement. Vous pouvez également consulter les forums sur le sujet, tout en gardant une certaine méfiance, car ceux-ci sont souvent anonymes.

Je suis commerçant et j’ai reçu récemment une lettre d’une société éditant un annuaire professionnel. Je devais juste remplir un formulaire avec mes coordonnées, mais j’ai reçu ensuite une demande de paiement. Cette société prétend que je me suis abonné à son service. Dois-je payer ?

Le CEC a reçu plusieurs plaintes contre des sociétés utilisant ce type de pratiques trompeuses : European City Guide, Construct Data, Dad Gmbh, Nova Channel, Registre Internet Belge, GPV, Guide de la ville…

Au bas du document étaient en fait reprises des informations en petits caractères, quasi illisibles, précisant que le renvoi du document constituait la conclusion d’un contrat de trois ans pour un montant allant de 700 € à 1000 € par an.

Le mieux serait évidemment de ne pas renvoyer le formulaire. Si toutefois vous l’avez fait, contestez la facture qui vous est adressée. Adressez à la société un recommandé dans lequel vous mettez en avant le caractère trompeur du formulaire et exigez l’annulation de la facture et du contrat. Renseignez-vous auprès de la DG Contrôle et Médiation (ancienne Inspection économique) afin de savoir si d’autres plaintes ont été déposées contre cette société. Le cas échéant, la DG Contrôle et Médiation vous indiquera si un dossier est ouvert auprès du Parquet. Vous pourrez ainsi y joindre votre plainte. Informez la société des démarches que vous avez entreprises et indiquez à la société que vous êtes en attente des résultats de l’enquête menée par le Parquet.

J’ai acheté deux entrées pour le concert d'Adele sur un site Internet hollandais. J’ai reçu mes tickets, mais je réalise que le prix repris sur mes tickets est inférieur à ce que j’ai payé. Est-ce légal ?

Nous avons reçu plusieurs plaintes de ce type contre des sites néerlandais de vente de tickets pour des événements sportifs ou culturels. Ces sociétés prévoient dans leurs conditions générales que le tarif auquel elles vendent un ticket peut différer du prix indiqué sur celui-ci. Cette pratique, qui est interdite en droit belge, ne l’est malheureusement pas aux Pays-Bas.

Lisez donc attentivement les conditions générales du site qui vous intéresse.

Nos homologues néerlandais recommandent les sites suivants qui vendent les billets au nom de l’organisateur de l’évènement, aux prix fixés par celui-ci:

www.ticketmaster.nl
www.ticketbox.nl
www.topticketline.nl
www.ticketpoint.nl
www.ntk.nl
www.aub.nl


Les sites Internet néerlandais susceptibles de vous réclamer un montant supérieur à celui affiché sur le billet car ils décident eux-mêmes de leurs prix sont les suivants:

www.budgetticket.nl
www.onlineticketshop.nl
www.ticketunlimited.nl
www.tickets4u.nl
www.worldticketshop.com

J’ai vu une offre de vente de voiture sur Internet à un prix intéressant. Le vendeur me propose de recourir aux services d’une société de transport anglaise qui servirait d’intermédiaire. Ai-je raison de me méfier ?

Nous avons reçu de nombreuses plaintes de personnes qui avaient été arnaquées suite à l’achat d’une voiture par Internet. Le vendeur demande à l’acheteur de verser le montant de la vente à une société de transport, qui était supposée bloquer l’argent jusqu’à ce que la voiture soit livrée. Une fois l’argent payé, la voiture n’a jamais été livrée. La société de transport et le vendeur disparaissent dans la nature.

Si vous avez été victime d’une telle arnaque, vous ne pouvez que porter plainte auprès des services de police. Toutefois, vous n’avez quasiment aucune chance de récupérer votre argent. Les enquêtes de ce type au niveau international sont très difficiles à mener.

Pour éviter de tomber dans de tels pièges, il faut être très prudent. Vérifiez que la société de transport proposée existe bien. Surfez sur son site. Vérifiez si toutes ses coordonnées telles que l’adresse, un numéro de téléphone fixe, un numéro de TVA y sont reprises.

Méfiez-vous lorsque le vendeur vous propose une société de transport, surtout si celle-ci est basée en Angleterre. Ne payez pas la totalité du prix avant d’être livré. Négociez un acompte. Soyez sur vos gardes si le prix est trop intéressant par rapport aux prix pratiqués sur le marché. Allez voir le véhicule si possible. Vu le montant important de ce type d’achat, un tel déplacement ne serait peut-être pas négligeable.

Evitez de payer par Western Union. La sécurité pour ce type de paiement est peu élevée (voir question 2). Privilégiez les paiements par carte de crédit car vous êtes protégé en cas de fraude.

J’ai reçu un e-mail de ma banque m’annonçant que mon compte a été désactivé par erreur et me demandant de lui communiquer des informations personnelles pour le réactiver. Que me conseillez-vous ?

Méfiez-vous, il s’agit probablement de phishing (hameçonnage). Il s’agit d’une technique utilisée par des fraudeurs pour obtenir des renseignements personnels dans le but de perpétrer une usurpation d'identité. Le phisher tente de convaincre la victime de communiquer volontairement ses informations en se faisant passer pour une instance digne de confiance telle qu’une banque ou un employeur. Ne donnez jamais suite à des e-mails émanant d’inconnus et vous demandant vos données personnelles ou confidentielles. Il est fort probable que ces personnes utilisent frauduleusement ces données. Prenez plutôt contact directement avec l’instance concernée afin de vérifier la véracité de cette information.

J’ai reçu un catalogue accompagné d’une lettre m’annonçant que j’ai gagné des milliers d’euros et que pour recevoir cet argent il me suffit de passer une commande sur ce catalogue. Vais-je vraiment recevoir ce prix ?

Nous avons reçu par le passé de nombreuses plaintes de consommateurs ayant été victimes de cette pratique douteuse, entre autres de la part des sociétés TV Direct Distribution, TV Direct Santé, Just 4 You ou Les Indispensables. Une fois la commande passée, les consommateurs n’ont jamais reçu l’argent promis. Après s’être renseignés, les consommateurs se rendent finalement compte qu’ils n’ont pas gagné à une loterie, mais simplement le droit d’y participer.

Méfiez-vous donc si vous recevez ce genre de courrier.

J’ai reçu un appel téléphonique d’une société me demandant mon numéro de carte de crédit afin de participer à une loterie. Est-ce risqué ?

Il s’agit d’une tentative d’arnaque. Les arnaqueurs contactent les consommateurs par téléphone en se faisant passer pour une loterie internationale comme l’Euromillions et leur offrent de participer à une tombola. Pour ce faire le consommateur doit leur communiquer son numéro de carte de crédit. Soyez prudent lorsqu’on vous demande vos coordonnées bancaires par téléphone, vous risquez toujours qu’il en soit fait un usage frauduleux.

Je suis tombé dans le piège et je me suis fais arnaquer. Que faire ?

Si vous avez communiqué votre numéro de carte de crédit à une tierce personne ou si vous constatez qu’un montant suspect a été débité de votre carte de crédit, contactez-en l’émetteur immédiatement. La société émettrice de votre carte mènera alors une enquête qui peut conduire à un “charge back”, c’est-à-dire un remboursement.

Nous vous conseillons également de porter plainte auprès de la police et de signaler cette arnaque sur le site pointdecontact.belgique.be, qui est lié, entre autres, au SPF Economie et à la Police Fédérale.