Grèves de Ryanair : vos droits

Vous avez réservé un vol auprès de Ryanair dont le départ est prévu le vendredi 28 septembre ? Il y a de fortes chances que votre vol sera annulé en raison de la grève du personnel de cabine de la compagnie. Les grèves se suivent chez Ryanair. Les 25 et 26 juillet derniers, le personnel de cabine de la compagnie irlandaise avait déjà débrayé dans 4 pays européens. Le 10 août, Ryanair avait dû aussi supprimer un grand nombre de vols en raison des grèves dans de nombreux pays européens, maintenant au sol des dizaines de milliers de passagers.

Heureusement, les voyageurs disposent de certains droits au sein de l’UE.

Rebooking ou remboursement

Votre vol est affecté par la grève ? Vous avez le choix entre:

  • un rebooking gratuit
  • un remboursement du prix du billet

Vous avez opté pour un nouveau vol ? Vous avez le droit d’exiger de Ryanair la prise en charge des dépenses alimentaires que vous exposeriez dans l’attente du vol alternatif proposé, de 2 coups de téléphone, emails ou fax et si nécessaire, des frais d’hébergement si vous devez passer la nuit à l’hôtel en attendant le vol alternatif proposé.

Compensation

Vous êtes informé de l’annulation de votre vol moins de deux semaines avant le départ ? Vous aurez également droit à une compensation forfaitaire, que vous optiez pour un nouveau vol ou un remboursement.

Calculez l’indemnisation à laquelle vous avez droit grâce au calculateur développé par le réseau des CEC. Utilisez le formulaire en ligne de Ryanair pour exiger votre compensation.

Une grève annoncée à l’avance ne constitue pas un cas de force majeure

Si un vol est annulé en raison d’un cas de force majeure, comme de mauvaises conditions météorologiques ou une grève externe à la compagnie aérienne, la compagnie n’est pas tenue de vous indemniser. La grève a été ici annoncée à l’avance.  La compagnie aérienne a alors eu le temps de prendre les mesures nécessaires pour limiter les inconvénients pour les voyageurs. Par conséquent, Ryanair ne peut pas s’en prévaloir pour refuser d’indemniser ses passagers.

Ryanair conteste ce raisonnement et refuse jusqu’à présent de payer la compensation forfaitaire à ses passagers. Le 18 juillet 2018, un juge luxembourgeois a toutefois tranché en faveur des passagers aériens qui avaient connu une situation similaire avec Lufthansa (grève des pilotes annoncée à l’avance). La compagnie allemande a été condamnée à indemniser ses passagers. Cette décision constitue une bonne nouvelle pour les passagers.