Inscrivez-vous à notre newsletter  
Archives newsletters  


A A A
Votre avis compte!

Vous avez déjà payé pour une garantie complémentaire? Faites-nous part de votre expérience en participant à une petite enquête.
Les résultats seront publiés dans un rapport que le réseau des CEC consacrera aux garanties légales et commerciales.

Nous vous remercions d’avance pour votre participation.

Lancer l'enquête Non, merci Me le rappeler plus tard

Home » Thèmes » Commerce électronique » Information


17/06/2008

Acheter des médicaments sur Internet

Vous ne pouvez acheter sur Internet que des médicaments non soumis à prescription médicale


La vente de médicaments par Internet prend de plus en plus d’ampleur. Les pharmacies virtuelles se multiplient. Le nombre de spams, courriers électroniques indésirables, vous vantant les mérites d’un produit pharmaceutique ne cesse d’augmenter. La prudence est de mise. Malgré la simplicité et les nombreuses possibilités qu’offre Internet d’acheter des médicaments, tout n’est pas permis. Une nouvelle législation belge a vu le jour. Elle autorise les consommateurs belges à acheter des médicaments sur Internet, sous certaines conditions.

La vente de médicaments par Internet n’est pas autorisée dans tous les pays de l’Union européenne

Aucune législation européenne n’interdit explicitement la vente de médicaments par Internet. Toutefois, l’article 14 de la directive européenne sur les ventes à distance permet aux Etats membres de l’interdire. La vente de médicaments par Internet est d’ailleurs interdite en France et en Espagne. Par contre, elle est autorisée aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et en Allemagne. En Belgique, la vente de médicaments par Internet est autorisée depuis le 2 janvier 2009, sous certaines conditions.

Top

Seuls les médicaments non soumis à prescription médicale peuvent être importés en Belgique

L’adoption de cette nouvelle législation belge a pour but de se conformer au droit communautaire, notamment à une jurisprudence européenne rendue en 2003. La Cour de justice des Communautés européennes a rendu un arrêt qui condamne l’interdiction faite par un Etat membre à ses détaillants nationaux (pharmacies agréées) de vendre à distance des médicaments non soumis à prescription médicale. La CJCE a estimé qu’une telle interdiction était contraire au droit communautaire.

Toutefois cette décision ne concerne pas l’interdiction frappant les médicaments soumis à prescription médicale ainsi que les médicaments qui n’ont pas fait l’objet, pour accéder au marché d’un Etat membre, d’une autorisation délivrée par l’autorité compétente de cet Etat. En Belgique, l’achat de tels médicaments reste donc illégal.

Top

Comment vérifier qu’un médicament est autorisé et soumis à prescription médicale ou non en Belgique ?

Avant de commander un médicament par Internet, il est donc important de savoir si le médicament souhaité est autorisé en Belgique et s’il est soumis à prescription médicale ou non en Belgique. Deux bases de données émanant d’une instance officielle existent notamment et pourront vous être utiles.

La première consiste en un répertoire commenté de tous les médicaments qui sont effectivement commercialisés en Belgique : www.cbip.be (le sigle Rx signifie que le médicament est soumis à prescription). Ce répertoire est édité par une asbl indépendante et subsidiée par l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS).

La deuxième base de données est développée par l’AFMPS elle-même. Elle reprend l’ensemble des médicaments dont la commercialisation est autorisée en Belgique et dans l’Union européenne. Cette base de données est plus générale étant donné qu’elle reprend tous les médicaments autorisés en Belgique mais pas forcément commercialisés en Belgique.

Top

Pas de tolérance pour les médicaments contrefaits ou prohibés

Certains médicaments sont strictement interdits par la législation belge. Vous ne pourrez dès lors les importer en Belgique même si leur commercialisation est autorisée dans le pays où est localisée la pharmacie virtuelle. Les médicaments contrefaits font également l’objet d’une telle interdiction.
Si vous commandez auprès d’une pharmacie virtuelle non européenne un médicament contrefait ou interdit en Belgique, il est fort probable qu’il soit bloqué à la douane et vous encourrez des sanctions pénales. Dans ce cas, vous ne recevrez pas votre commande et vous ne pourrez pas vous faire rembourser.

Top

La vigilance s’impose face aux sites étrangers

La législation européenne interdit l’importation en Europe de médicaments non autorisés achetés à l’étranger.

Si vous commandez votre médicament auprès d’une pharmacie virtuelle basée et agréée en Europe, le risque de vous retrouver avec un produit contrefait ou prohibé est peu élevé. En effet, les officines pharmaceutiques établies en Europe sont strictement réglementées. Les médicaments autorisés et prohibés sont généralement les mêmes dans tous les pays de l’Union européenne.

Par contre, les pharmacies virtuelles établies en dehors de l’Union européenne ne sont pas soumises à la législation européenne. Les législations étrangères sont souvent plus laxistes. Etant donné qu’il est difficile d’une part de connaître le degré de restriction de la loi à laquelle ces pharmacies virtuelles sont soumises et d’autre part de s’assurer de la légalité du circuit de vente que vous utilisez, acheter un médicament sur un site étranger peut s’avérer risqué, en plus d’être illégal. Or, à l’heure actuelle, la vente de médicaments par Internet se fait principalement par des vendeurs étrangers.

Top

L’automédication peut être dangereuse

Outre l’aspect légal, l’aspect médical et la notion de sécurité ne peuvent être mis de côté. Sur Internet, les risques de l’automédication sont particulièrement importants :

  • Il est très difficile d’établir un conseil médical personnalisé.
  • La notice est parfois absente, incomplète ou inutilisable, par exemple parce qu’elle est rédigée dans une langue étrangère.
  • Les médicaments peuvent être périmés ou avoir voyagé dans des conditions qui ne permettent pas leur préservation.
  • Les médicaments qui portent le même nom dans deux pays différents n’ont pas forcément la même composition chimique.

Top

Un gain financier ? Pas forcément !

Acheter vos médicaments sur Internet peut se révéler beaucoup plus coûteux qu’en pharmacie. En effet, les prix pour ce type de produits sont généralement plus élevés sur Internet qu’en pharmacie. Vous devez tenir compte des frais d’expédition. Si vous achetez des médicaments pour plus de 22 € en dehors de l’Union européenne, vous devez ajouter la TVA belge (6%) et les frais éventuellement réclamés par le transporteur pour l’accomplissement de formalités douanières. De plus, votre assurance maladie n’a aucune obligation de procéder au remboursement, même partiel.

Top

Quelques conseils
  • Méfiez-vous des offres trop alléchantes, des produits miracles,…
  • Ne donnez pas suite aux spams que vous découvrez dans votre boîte électronique.
  • Vérifiez l’identité et la localisation de la pharmacie virtuelle. Privilégiez les pharmacies virtuelles établies en Europe et assurez-vous qu’elles sont agréées dans leur pays. Cela vous offrira plus de garantie.
  • Soyez assuré que le médicament que vous désirez acquérir est autorisé en Belgique.
  • Soyez certain que le médicament n’est pas soumis à prescription médicale en Belgique.
  • En cas de doute, ne négligez pas l’avantage de l'avis ou du conseil d’un pharmacien, d’un médecin ou de tout autre professionnel médical.
  • Lisez les notices.
  • Faites le compte avant de commander, pour éviter les surprises.
  • Lisez les conditions de vente attentivement.

Top

Un guide mis à votre disposition

L’Organisation mondiale de la santé (OMS), en collaboration avec les autorités chargées de la réglementation des médicaments, des experts en matière d'information dans ce domaine, des organismes de défense des consommateurs et l'industrie pharmaceutique, a rédigé un guide sur le thème « les produits médicaux et Internet ». Vous pouvez le consulter via ce lien.

ibe